[Marche pour la Vie] 1er texte

La prière est le premier pas vers le renouveau d’une culture de Vie

Voici le texte du premier jour de la grande prière pour la Marche pour la Vie publié sur Hozana. N’hésitez-pas à vous inscrire pour suivre cette prière : http://hozana.org/intention/1751/priere-pour-la-marche-pour-la-vie

« Tu viens de t’engager à suivre cette prière pour la Marche pour la Vie et nous sommes ravi de te proposer ces trois jours comme un compte à rebours avant cette grande manifestation ! Combien serons-nous ? Des dizaines de milliers ! Chaque année plus encore pour promouvoir la renaissance d’une culture de Vie au sein de notre société !

Mais avant d’aller plus loin, interrogeons-nous :

Pourquoi prier alors qu’il y a urgence d’agir ?

Il est vrai qu’en cette période où la cause de la vie naissante souffre de plus de 220 000 avortements en France, et que ce chiffre ne risque pas de diminuer au vu de la politique actuelle de nos dirigeants, nous devons agir !

Nombreux sont les Saints qui nous interpellent, comme la bienheureuse Mère Téresa :

« Le plus grand destructeur de la paix, aujourd’hui, est le crime commis contre l’innocent enfant à naître. Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu’est­ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? »

Ces paroles peuvent choquer… Elles visent pourtant à agir pour la paix ! Lors du discours de remise du Prix Nobel de la paix en décembre 1979, la Bienheureuse Mère Térésa n’a pas hésité à nous interroger sur ce massacre d’innocents, véritable holocauste des Tout-petits…

Alors comment agir ?

Souvenons-nous des bons conseils de Mère Térésa :

« Plus nous recevons dans le silence de la prière, plus nous donnerons dans la vie active. » 

Nous voulons nous donner activement pour protéger et accueillir la Vie, alors commençons par prier !

Dans l’évangile de Saint Jean, au chapitre quinze, le Christ nous dit : « Demeurez dans mon amour ». Il prend ensuite une comparaison :

« Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. » 

Nous sommes avertis que nous ne porteront pas de fruits si nous ne sommes pas connectés à la Vigne, c’est à dire fidèle à ce cœur à cœur dans la prière avec le Christ. Ainsi, nous avons conscience de la force de la prière qui nous aidera à agir pour mieux accueillir la Vie !

En attendant de marcher dimanche prochain, pour le renouveau d’une culture de Vie au sein de notre société, prenons le temps de confier cette cause au Seigneur  :

Seigneur Jésus,
qui, fidèlement, visite et comble de ta Présence l’Eglise et l’histoire des hommes,
Toi qui, dans l’admirable Sacrement de ton Corps et de ton Sang nous fais participer de la Vie divine
et nous donnes un avant-goût de la joie de la Vie éternelle, nous t’adorons et nous te bénissons.
Prosternés devant toi, la source de la vie, et qui l’aime, réellement présent et vivant au milieu de nous, nous te supplions :
Réveille en nous le respect pour toute vie humaine naissante,
rends-nous capables de discerner dans le fruit du sein maternel l’œuvre admirable du Créateur,
dispose nos cœurs à l’accueil généreux de tout enfant qui vient à la vie.
Bénis les familles,
sanctifie l’union des époux,
rends fécond leur amour.
Accompagne de la lumière de ton Esprit les choix des assemblées législatives, pour que les peuples et les nations reconnaissent et respectent le caractère sacré de la vie, de toute vie humaine.
Guide le travail des scientifiques et des médecins, afin que le progrès contribue au bien intégral de la personne et qu’aucun être ne soit supprimé ou ne souffre l’injustice.
Donne une charité créative aux administrateurs et aux financiers, pour qu’ils sachent pressentir et promouvoir des moyens suffisants afin que les jeunes familles puissent s’ouvrir sereinement à la naissance de nouveaux enfants.
Console les époux qui souffrent de l’impossibilité d’avoir des enfants et, dans ta bonté, pourvois!
Eduque-nous tous à prendre soin des enfants orphelins ou abandonnés, afin qu’ils puissent faire l’expérience de la chaleur de ta charité, de la consolation de ton divin Cœur.
Avec Marie, ta Mère, la grande croyante, dans le sein de laquelle tu as assumé notre nature humaine, nous attendons de toi, notre unique et vrai Bien et Sauveur, la force d’aimer et de servir la vie, dans l’attente de vivre toujours en toi, dans la Communion de la Trinité Bienheureuse. »BMT MPLV

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. kruch dit :

    merci à vous tous qui vous engagez pour être les serviteurs su Seigneur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s