Message d’un évêque

MgrCentène

Message de Mgr Raymond CENTENE
à l’occasion des veillées de prière pour la vie naissante
et de l’entrée dans le temps de l’Avent
27 novembre 2013

Chers frères et soeurs,

L’entrée de l’Eglise dans la nouvelle année liturgique est accompagnée, depuis quatre ans maintenant, par une veillée de prière pour la vie naissante qui rassemble des chrétiens du monde entier. « Le temps de préparation à Noël est un moment propice pour invoquer la protection divine sur tout être humain appelé à l’existence1». Puisse cette veillée nous préparer à accueillir le Christ et la bénédiction qu’il accorde à toute vie.

Le temps de l’Avent suscite mystérieusement et naturellement une grande joie en nous : c’est l’attente de ce Dieu qui nous cherche et qui vient nous rejoindre de manière très concrète dans notre prière et dans les joies et les nuits de notre vie, pour y déposer la lumière de sa présence au creux de la crèche que nous lui avons préparée dans nos coeurs pendant ce temps d’attente liturgique et personnelle.

Je vous invite à accepter joyeusement chaque jour de votre vie, quand bien même celle-ci est douloureuse car le Christ a épousé pleinement notre condition humaine et l’a transfigurée par sa venue en notre monde. L’étude de la généalogie de Jésus2 nous montre que le Messie, le Fils de Dieu, est bien fils issu d’une humanité misérable et pècheresse, comme nous aujourd’hui. N’est-ce pas David qui a fait tuer Urie pour prendre son épouse Bethsabée ? Thamar, Rahab et Ruth n’étaient-t-elles pas adultères ? Mais cette humanité pécheresse est également touchée par la toute-puissante Miséricorde de Dieu qui lui pardonne inlassablement ses écarts car Dieu l’a épousée et sanctifiée. Oui, la vie, toute vie est sacrée aux yeux de Dieu, comme le proclamait le prophète Isaïe, « Yahvé m’a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a prononcé mon nom3 ». Dieu a voulu se servir de toute cette humanité de pécheurs-pardonnés pour accomplir son dessein salvateur dans le monde. Oui, nous croyons que chaque embryon de vie est appelé à l’existence, qu’un Regard infiniment bon est posée sur chaque vie dès sa conception, qu’une Main secourable guide chaque homme tout au long de sa vie.

Veillons et Prions pour que ce regard de foi fasse particulièrement briller sur toute vie naissante la lumière de l’Espérance. Que la grâce sanctifiante de Dieu pénètre nos coeurs et nous permette d’accueillir notre vie, toute vie comme un cadeau qui sera transfiguré par Dieu. Confions à la vierge Marie ceux qui, dans notre assemblée et notre entourage, souffrent de la perte d’un enfant ou du traumatisme de l’avortement, ceux qui se sentent démunis face à la venue d’un enfant. Puissent-ils trouver un réconfort et une aide efficace de la part des nombreux bénévoles engagés dans la défense des droits des plus petits d’entre-les-nôtres à qui je tiens à exprimer toute ma gratitude.

+ Raymond Centène
Évêque de Vannes

1 BENOIT XVI, Angelus, Place Saint Pierre, Lundi 14 novembre 2010
2 Mt. 1: 1-17 ; Lc. 3:23-38
3 Isaïe 49,1

2013.11.30 – Veillée pour la vie naissante- Mot Mgr CENTENE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s